Pour vos douleurs

Tennis Elbow

Londres s’apprête à accueillir pour la troisième fois le tournoi olympique de la petite balle jaune. La victoire historique de l’Helvète, Roger Federer, lors d’un des tournois du grand chelem à Wimbledon le 8 juillet dernier, aura retenu l’attention autant des amateurs que des curieux. 

Le tennis serait un dérivé britannique du jeu de paume français qui marque les esprits dès le 19e siècle. Saviez-vous qu’à l’époque, les joueurs disputaient les matchs en cravates et en bustier? Le journaliste Allison Danzig fût le premier à mentionner Le Grand Chelem (dérivé du Grand Slam en anglais) en 1938, signifiant une série de victoires écrasantes. L’expression a cependant gagné du terrain à partir de 1956.

Le « tennis elbow », la blessure la plus fréquente du coude

Communément appelé « tennis elbow » ou encore épicondylite latérale, cette  blessure se loge à la surface externe du coude du joueur de tennis et touche de 1 à 3% de la population. Elle est due à une inflammation causée par un surmenage, un traumatisme ou un effort infligé au tendon qui rattache les muscles de l'avant-bras à l’os du coude. Bien qu’on associe généralement cette blessure aux joueurs de tennis, dont plus de 50% d’entre eux sont touchés, chacun d’entre nous peut être affecté par ce mal en effectuant des gestes répétitifs dans cette région musculaire. Les personnes âgées entre 40 et 50 ans sont davantage susceptibles d’être concernées par cette pathologie.

Le « tennis elbow » provient de micro déchirements du tendon au niveau du coude qui est rattaché au muscle contrôlant les mouvements de la main et du poignet. Le tendon n’est que très peu extensible. Une sollicitation excessive peut donc devenir douloureuse, plus particulièrement en position du revers. Les symptômes peuvent apparaître progressivement ou brusquement. Dans 70% des cas, les amateurs de tennis seront touchés par cette pathologie après un changement de raquette. Parlez-en à votre docteur en chiropratique pour établir un pronostic précis et un plan personnalisé de traitements à votre condition. 

Les conseils

Afin d’éviter les blessures au coude, on peut réduire la force excessive transmise lors de l’impact de la balle. Il est recommandé de diminuer la tension des cordes ou de trouver une raquette plus flexible, par exemple en bois. Procurez-vous une raquette de tennis avec une tête de plus grande dimension ou augmentez le diamètre de la poignée à l’aide de ruban antidérapant. Il est également important de respecter la période allouée au repos et à la récupération de sorte que les membres du corps puissent se régénérer correctement.

Les traitements

Il est recommandé de réduire les efforts effectués par le bras, voire l’arrêt total de l’activité. Une bonne technique de jeu peut également améliorer vos mouvements, notamment les revers. Le repos et la récupération sont incontournables. Les membres du corps pourront se régénérer correctement.

N’hésitez pas à appliquer de la glace sur les régions afin de diminuer l’inflammation. Ensuite, il est nécessaire de restaurer la flexibilité et la force au niveau des muscles, plus spécifiquement au niveau de la coiffe des rotateurs et des extenseurs des poignets. De plus, il est souhaité de corriger les postures et les mouvements qui créent ces inflammations. Si le problème tend à persister ou à revenir avec l’effort, il est important de consulter un professionnel de la santé. Un chiropraticien peut vous aider à rétablir le fonctionnement optimal de votre articulation et vous proposer des exercices afin de réduire le risque de blessures dans le futur.

Comme avant toute activité sportive, préparez votre corps à l’action. Étirez-vous! Ces échauffements avant et après l’effort pourraient vous éviter bien des blessures lors de vos entrainements. Augmentez graduellement la fréquence de vos matchs. Le suisse Roger Federer a escaladé les marches de la victoire une à la fois pour finalement remporter le record mondial de 17 titres dans les tournois du Grand Chelem. Allez-y donc tranquillement!